VOTE | 152 fans

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Analyse Technique

La série policière est un genre bien établi, respectant scrupuleusement les codes en vigueur dans ce pan du domaine télévisuel. Depuis 2000, certaines personnes dont Anthony E. Zuiker, créateur de Crime Scene Investigation, ont voulu rompre avec ce classicisme en proposant des innovations notables dans ce secteur afin de lui donner une seconde jeunesse. C'est ainsi qu'une série portant sur le travail de la police scientifique vît le jour.

Ainsi, CSI est une série dramatique innovante par certains côtés dont l’originalité a surpris puis conquis un public, ce qui a permis à ce show d’obtenir un succès mondial. On peut alors se demander quels sont les caractères techniques particuliers de cette série qui en font une série unique aux yeux de nombreux observateurs.









Pré Générique / Générique

Chaque épisode commence par un plan panoramique et aérien de la ville de Las Vegas, puis subitement, la focalisation change de direction pour cibler un lieu particulier, objet d’une séquence posant les bases de la future intrigue, qui deviendra la scène de crime ultérieurement.

La découverte de l’élément déclencheur de l’intrigue, c'est-à-dire par exemple, la découverte du corps inanimé d’un individu, la prise de conscience d’une disparition, etc. autant d'éléments qui sont à l'origine de l'arrivée des Experts sur le terrain qui inspectent les lieux ainsi que le corps de la victime rapidement afin de tirer leurs premières constatations. C'est à ce moment là que l'un des Experts (Grissom généralement) formule une réplique morbide (et comique quand on possède un humour assez noir :)) qui clôt le pré-générique. Puis arrive le générique annonçant l'épisode.


Mise en Scène de l'épisode

L’élément déclencheur de l’intrigue ayant fait son effet, l’épisode peut alors commencer. Les Experts se trouvent alors sur la scène de crime pour débuter leur travail d’investigation. Cette scène de crime constitue une pierre angulaire initiale, c'est-à-dire le pivot originel de l’épisode en question, générateur de réflexion, d’hypothèse et de reconstitution des faits qui font alors l’objet d’un traitement visuel particulier par le biais d’une photographie soignée et d’effets spéciaux plutôt spectaculaires.


Photographie

D’une part, la photographie tend à restituer fidèlement une ambiance particulière par un jeu de lumière et d’accentuation de certains tons et couleurs : tranquillité d’un lieu, faux-semblants, endroit porteur d’un terrible secret (exemple : 1#07 Petits Meurtres en Famille), le calme après la violence mais aussi le côté scabreux, malfamé et repoussant de certains lieux (exemple : 2#20 De si jolis chatons).

Elle a également pour but de mettre en évidence certains éléments du décor qui peuvent prêter à attention : comme les indices et différentes preuves, les endroits susceptibles d’avoir un intérêt pour les protagonistes de l’épisode. Cela se manifeste par des gros plans sur les objets et traces (empreintes, douilles ou revolvers par exemple).

La photographie met aussi en exergue le personnage central, c'est-à-dire l’Expert par un jeu de mouvement de caméra toujours très proche du protagoniste afin de souligner son importance et focaliser l’attention sur le travail qu’il est en train d’effectuer.
On peut également ajouter qu'un plan spécial est réalisé sur l'Expert et son travail. Lorsque celui ci a recueilli une nouvelle preuve, il y a un gros plan (accompagné d'un bruitage) sur celle ci. Ensuite, l'Expert s'entretient avec ses collègues, ce qui peut engendrer une reconstitution pour que le spectateur ait une idée précise du contexte du crime.


Les Effets Spéciaux

D’autre part, en ce qui concerne la scène de crime, on peut dire qu’elle est l’objet d’un traitement particulier grâce aux effets spéciaux qui ont pour but de la rendre à la fois tangible et accessible au téléspectateur. Les réflexions des Experts alors présents sur la scène de crime sont illustrées par différentes séquences, les effets spéciaux :

Flash back: séquence en noir et blanc /couleur filtrée, énergique (mouvements de caméras remarquable par leur violence) et plutôt floue pour donner une impression de sollicitation de souvenirs et de l'imagination, afin de dévoiler les éléments passés nécessaires à la résolution de l'enquête d’une façon progressive, illustrant alors les différentes hypothèses correspondant aux analyses des protagonistes.

Exemple: La reconstitution minutieuse d’un crime à la lumière des preuves retrouvées sur place.

Séquences animées en image de synthèse: Scène de courte durée (quelques secondes à peine) venant appuyer une explication scientifique afin que le spectateur comprenne la réflexion du protagoniste.

Exemple: La trajectoire d’une balle venant percuter le crâne d’une victime.

Ralentis: Effet spécial souvent utilisé pour montrer la sensibilité des personnages malgré la dureté et la complexité de leur métier, ce qui révèle leur coté humain.(Exemple, épisode 2X23 "Soeurs ennemies" Grissom marche seul sous le souterrain, l'action est ralentie et accompagnée musicalement par une chanson downtempo, Unbound de Robbie Robertson)

A noter que la scène de crime n’est pas la seule à faire l’objet de ce traitement particulier. En effet, le domicile du suspect y a également droit, de même que les alentours de la scène de crime. Lorsqu'une personne est retrouvée morte dans son appartement, si une preuve indique qu'elle est passée par un autre endroit, il est passé au peigne fin (Exemple: Dans une affaire, Warrick et Sara retrouvent du verre polarisé provenant du pare-brise d'une voiture dans les cheveux de la victime, après analyse, ils vont fouiller le garage à la recherche du véhicule).

La scène de crime n’est pas le seul lieu clé de l’épisode. Le département de la Police Scientifique et ses différentes composantes le sont tout autant.

Le laboratoire est ainsi le lieu où les différents indices retrouvés sur la scène de crime se transforment en preuves tangibles nécessaires pour la résolution de l’enquête. Son ambiance est ainsi particulière, à la fois scientifique et intellectuelle. Cela se traduit d’une part par un jeu de lumière alternant obscurité et clarté, peut-être pour symboliser le passage du doute et de l’inconnu caractérisant l’indice à la pensée lumineuse à l’origine de la découverte de la preuve, et d'autre part, également par la luminosité du laboratoire, lieu d’une pensée ainsi éclairée et ouverte sur la technologie et le genre humain. Ce jeu de lumière permet aussi de mettre en évidence le décor composé par les différents outils et moyens utilisés par les Experts dans le cadre de leurs investigations.
Le cheminement intellectuel et scientifique de l’Expert est aussi jalonné d’effets spéciaux, principalement des séquences animées en image de synthèse venant appuyer les différentes explications fournies par le technicien.


La salle d’autopsie (de même que la morgue) bénéficie d’un traitement particulier. Cette salle est le second lieu de trépas de la victime qui fera également l’objet de l’attention des experts et du médecin légiste. Lieu calme à l’ambiance visuelle particulière à la fois sombre et sobre, il est empreint d’un sentiment de respect et de recueillement. Le corps de la victime est rarement suggéré, sauf lorsque les blessures et les sévices sont jugées trop explicites pour être vues par un public plutôt sensible, d’ailleurs la censure veille. L’exposition gratuite de la violence est visiblement proscrite, seule la violence préalablement expliquée est tolérée. Lors de l’inspection attentive du corps de la victime, les différentes explications fournies par les personnes présentes, génératrices d’explications, sont également illustrées par des séquences animées dont la fonction est décrite ci-dessus.


La salle d’interrogatoire, lieu au mobilier sommaire (une table et quelques chaises) et de toutes les confrontations ayant pour finalité la recherche de la vérité, est plongée dans une ambiance plutôt intimiste à la fois sombre (comme la face cachée des suspects se prétendant innocents) et aux tonalités froides, favorisant ainsi les contacts entre le ou les suspect(s), leur représentant et les officiers de la Police Criminelle secondés par les Experts, et donnant ainsi une véritable intensité dramatique à ces scènes.


Un cadre spatio-temporel particulier

La série met en scène l’équipe de nuit de la Police Scientifique de Las Vegas, donc l’action se déroule principalement en nocturne, dans les lieux à la fois sombres et lumineux de Las Vegas, cité de lumière ne craignant pas l’obscurité de la nuit, d’où des teintes résolument claires obscures pour souligner le caractère particulier du cadre spatial de la série.
Or, le travail difficile des Experts est également caractérisé par l'accomplissement de nombreuses heures supplémentaires, c'est pourquoi certaines scènes sont réalisées de jour. Par exemple, dans un épisode, Catherine fait une grave erreur qui en plus d'avoir totalement détruit le labo, a envoyé Greg Sanders, le technicien de laboratoire gravement brûlé à l'hôpital. Plus tard, elle explique sa négligence : c'est parce qu'elle travaille seize heures par jour, qu'elle ne dort que trois heures, et que les quatre heures restantes, elle fait croire à se fille que tout va bien.


Relation Son - Image

Le travail de recherche sur la scène de crime ou encore au laboratoire donne également lieu à des séquences qu'on pourrait apparenter à des clips à la fois visuels et sonores, puisqu'on voit l'Expert en action, avec comme accompagnement un extrait musical. Ces interludes permettent d'économiser du temps de parole, afin de privilégier l'action pour ne pas dépasser les limites du format standard de l'épisode.

En outre, l’atmosphère particulière de la série n’est pas seulement visuelle, elle est également musicale comme je l’ai expliqué dans la rubrique consacrée à la Musique dans CSI, que je vous invite à lire également.


La série est donc particulière d’un point de vue technique puisqu’elle rompt totalement avec les codes régissant la série policière. Alors qu’auparavant, tout le travail technique effectué par la police scientifique était traité d’une façon secondaire voire éludé, le voici maintenant mis en avant comme étant le point d’orgue de l'épisode. Ce travail scientifique, bien que particulièrement technique pour des téléspectateurs non avertis, est rendu accessible grâce à l’utilisation de procédés visuels tendant à expliquer le raisonnement et la pensée d’un scientifique. Cela participe alors à un effort de vulgarisation scientifique partant d’un savoir donné, alors transposé didactiquement, via des procédés visuels. De là apparait le rôle de ce média, alors à vocation éducative et pédagogique, le tout étant à destination du public.


Rubrique crée par Morte, et réalisée avec l'aide de bzzbzz et mslyle!

Ecrit par Morte 
Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Activité récente

[Jeu] Survivor
Aujourd'hui à 15:45

[Jeu] Photo du mois
Aujourd'hui à 15:44

Design
Hier à 10:33

Saison 2
26.10.2017

Calendriers
15.11.2017

1411 : Captures
13.11.2017

Actualités
Photo du Mois

Photo du Mois
La photo gagnante est la photo n°1 qui a été élu gagnante, merci aux votants. Une nouvelle série de...

Mises à Jour

Mises à Jour
Le bilan des Mises à Jour des Mois de Septembre et Octobre vient d'être rédigé.  Vous pouvez le...

Nouveau Design

Nouveau Design
Comme vous pouvez le remarquer, le quartier fait peau neuf avec un tout beau, tout nouveau design...

The Bold Type I Renouvelé

The Bold Type I Renouvelé
La série "The Bold Type", dont Katie Stevens tient un des rôles princiapux, a obtenu pas une mais...

Alternative Awards 2017 I Catégorie 46

Alternative Awards 2017 I Catégorie 46
L'épisode 12 de la saison 11 est nominée pour la Version film noir des années 50 dans la catégorie...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoPromo

choup37, Hier à 22:43

Supers calendrier et sondage d'ailleurs *tire ses manches et repart*

arween, Aujourd'hui à 11:21

Bonjour ! Nouveau sondage sur The Walking Dead ! N'hésitez pas venir voter pour le personnage que vous aimeriez voir dans un spin-off !

grims, Aujourd'hui à 11:30

Le quartier The Tudors vous propose un nouveau sondage !

grims, Aujourd'hui à 11:30

Et si on fêtait Thanksgiving à la cour? Drôle d'idée bien sûr, mais essayons juste de savoir pour quoi Henry remercierait ?

grims, Aujourd'hui à 11:30

Nous vous attendons nombreux

HypnoBlabla

Locksley, Aujourd'hui à 13:48

Bonjour Malice825 : désolée pour ce petit désagrément sur notre page d'accueil, ça se produit de temps en temps...

Locksley, Aujourd'hui à 13:48

... et jusqu'ici, nous n'avons pas encore réussi à solutionner ce problème.

Locksley, Aujourd'hui à 13:49

Quand ça se produit, inutile de recharger 5 fois ta page, ça se remet en place tout seul au bout de quelques minutes

Locksley, Aujourd'hui à 13:49

Bonne journée !

Supersympa, Aujourd'hui à 15:21

Bonjour z'à toutes z'et à tous !

Viens chatter !